13 février 2017

François Fillon, le pénélopegate et les indulgents...

Pourquoi fait-on de la politique ? Par volonté d’avoir en garde la sécurité, la solidarité, la prospérité, la sérénité d’une population ? Être placé à la tête d'un grand État pour veiller sur lui, pour le protéger, pour le défendre ? Ou le livrer pendant cinq années entières, par intérêt politique, par combinaison électoraliste ou par dogmatisme, aux peurs, aux haines, aux divisions ? La politique est devenue la chose d’une forme d’aristocratie. Une noblesse féodale bien plus puissante que celle du moyen-âge,... [Lire la suite]